Le poivre Sanshô, un trésor dans la cuisine

08 Juin 2016 dans Food Culture

Connaissez-vous le Sanshô ? Souvent assimilé au poivre de Sichuan, le SanShô n’a pourtant aucun lien de parenté avec cette épice star. Découvrez cette baie japonaise fabuleuse !

sansho-pepper-1500x1000

Le Sanshô : cette baie produite au Japon en zone de montagne, sur les contreforts volcaniques, fait partie intégrante de la gastronomie nippone depuis des millénaires et commence à pointer ses parfums citronnés sous d’autres latitudes. Un caractère si particulier qu’elle séduit même déjà les chefs français qui commencent à l’intégrer à leur cuisine.

Souvent assimilé au poivre de Sichuan, le sanShô n’a pourtant aucun lien de parenté avec cette épice star. La plante, sorte de frêne épineux, appartient à la famille des rutacées et pousse à l’état sauvage, notamment au sud de l’Île de Honshu dans la préfecture de Wakayama qui produit à elle seule 80 % de la production de l’archipel. Il existe cependant d’autres variétés, plus épicées, qui poussent au pied des Alpes japonaises ou dans la localité de Kochi au sud de l’île de Shikoku.

C’est dans la préfecture de Gifu, dans la vallée de la rivière Takahara, dans un rayon de 5 km seulement que se trouve certainement la variété la plus atypique. Ses baies ont une saveur singulière, mais sont aussi plus petites et plus parfumées que les baies de sanshô traditionnelles. Certainement à cause de l’altitude – 800 mètres – et aux températures de la région, mais également à la présence de la station d’eau chaude de Okuhida Onsen-gô.

Après la période de pollinisation au début du mois de mai, apparaissent les pousses et les fleurs : « hanasanshô ». Récoltées début juin, elles sont très attendues pour intégrer la cuisine Kaiseki. Cette cuisine délicate composée de mets saisonniers servis en petites portions que vous pourrez goûter lors d’un séjour à Hoshino Resorts KAI Enshu dans la préfecture de Shizuoka. Les premiers fruits « misanshô » sont ramassés vers la fin du mois avant de terminer par les baies mûres entre juillet et août.  

Une fois récoltées, les baies sont séchées durant une à deux journées à l’ombre, puis au soleil jusqu’à ce qu’elles se fendent afin que l’on puisse en extraire le fruit conservé intact.  Une partie des baies sera cuite et mise en saumure pour réaliser des préparations de sanshô condimentées ; le péricarpe étant quant à lui transformé en poudre, pour servir d’assaisonnement, idéal pour relever poissons et viandes, crus ou grillés.

AUTRES EXPERIENCES

Régime minceur avec les tomates

La tomate, ce légume-fruit au centre du bien-être japonais

13 Juil 2016 dans Food Culture

Les japonais sont extrêmement attentifs à leur santé. Découvrez comment la tomate joue dans ce pays un rôle important dans le bien-être au quotidien. Lire la suite

terrace

Kawadoko : un dîner sur l’eau

11 Juil 2019 dans Food Culture

Faites l’expérience rafraîchissante de l’une des traditions estivales de Kyoto en dînant suspendu au-dessus des flots. Lire la suite

train-snow-japan

Un voyage en train pour découvrir les paysages enneigés du Japon

26 Jan 2018 dans Discover Japan

Découvrez les paysages hivernaux de la pointe la plus septentrionale de Honshu tout en dégustant un bon saké ! Lire la suite

AUTRES EXPERIENCES

cracks

La renaissance des galettes de riz japonaises

30 Juin 2017 dans Food Culture

Zoom sur une petite entreprise de Tokyo qui fait grand bruit en révolutionnant les galettes de riz japonaises ou senbei grâce à un nouveau concept sensationnel. Lire la suite

autumn-food

Quatre spécialités pour se régaler à l’automne

19 Oct 2018 dans Food Culture

Avis aux amoureux de la cuisine du terroir : à l’automne, le Japon a tout bon ! Lire la suite

coffee

Les meilleurs cafés du Japon

10 Jan 2020 dans Food Culture

Café latte en 3D, vue panoramique sur le mont Fuji : notre sélection des meilleurs cafés du Japon. Lire la suite

articles les plus lus