Un hiver gourmand

Si vous partez au Japon cet hiver, préparez vos papilles à vivre des moments épicuriens mémorables. Les fruits de mer sont l’unes des grandes spécialités de la saison, qu’il s’agisse de poissons gras ou du très attendu crabe des neiges.

_0006_縲千阜 蜉雉€縲第侭逅・蝓コ譛ャ莨壼クュ

Dans la région subtropicale d’Okinawa, vous pourrez déguster des plats d’hiver d’une toute autre variété : crevettes kuruma sucrées, patates douces succulentes et herbes nuchigusa.

Ou que diriez-vous d’un pot-au-feu au poisson de saison accompagné d’un saké traditionnel ?

Cet hiver, différents établissements Hoshino Resorts proposeront des expériences gourmandes autour de plats saisonniers, avec par exemple un festin tout okinawaïen en 9 plats, ou un menu créatif axé autour du crabe des neiges. Et la baisse générale des températures sera aussi l’occasion de vous réchauffer avec du saké à l’occasion d’un programme spécial de dégustation et de découverte de 2 jours à HOSHINOYA Tokyo.

_0044_【星のや東京】東京・SAKE滞在_イメージ1

Resort booking banner FR HOSHINOYA TOKYO

Le crabe des neiges à l’honneur

Le crabe des neiges zuwaigani, qui ne peut être pêché qu’entre novembre et mars, est l’un des délices de l’hiver au Japon. Connu pour sa forme élancée, ses longues pattes et sa saveur succulente, il habite les confins les plus froids de la mer du Japon.

_0003_縲千阜蜉雉€縲第エサ陝ケ縺ョ縺励a邵・頂縺・1)

Cet hiver, vous pouvez déguster ces zuwaigani préparés de 8 façons différentes dans les établissements KAI Kaga et KAI Izumo de Hoshino Resorts – tous deux situés sur la côte nord de Honshu, haut lieu du crabe des neiges. Chaque ryokan décline sa propre interprétation du crabe des neiges grâce à une savante alliance entre créativité du chef et traditions culinaires locales.

À Hoshino Resorts KAI Kaga, la pièce maîtresse est le shimenawa-mushi, crabe des neiges cuit à la vapeur dans une corde imbibée d’eau salée afin de lui donner plus de rondeur, de jus, et d’umami.

_0004_縲千阜蜉雉€縲大宍驕ク陝ケ莨壼クュ

KAGA Resort booking banner

Pour vous mettre en appétit avant le plat principal, différentes mises en bouche vous seront proposées : crabe grillé au charbon de bois, frit et en sashimi cru. Sans oublier la marmite de crabe des neiges, qui est idéale pour se réchauffer pour contrer les frimas de l’hiver : trempez les pattes de crabe dans un bouillon de kombu aux généreux légumes d’hiver.

Hotpot

crab-3

Rien d’étonnant donc à ce que l’on retrouve la cuisine de l’établissement dans l’édition locale du guide Michelin.

Situé près du célèbre sanctuaire Izumo Taisha, Hoshino Resorts KAI Izumo sert uniquement du Matsuba, variété locale de crabe réputée pour la force de son goût, sa subtile douceur et sa texture douce.

kai-izumo-matsuba

matsuba

Izumo FR Resort booking banner

La spécialité de la maison est le crabe cuit à la vapeur dans du papier japonais pour en conserver tout le jus, puis placé entre des planches de cèdre pour infuser le crabe d’un parfum boisé. L’impressionnante présentation ressemble à une offrande aux dieux, comme un clin d’œil au célèbre sanctuaire.

Délice des îles subtropicales

Vous cherchez à échapper au froid hivernal ?

HOSHINOYA Taketomi Island est situé à près de 1 950 km au sud-ouest de Tokyo dans la mer de Chine orientale – et jouit d’une température moyenne de 18°C en hiver.

_0036_縲先弌縺ョ繧・ォケ蟇悟ウカ縲代ぜ繝シ繧ュ蜀・ヲウ

_0040_縲先弌縺ョ繧・ォケ蟇悟ウカ縲代・繝シ繝ォ

Resort booking FR banner HOSHINOYA Taketomi Island

De décembre à mars, la station propose un dîner spécial « Terroir de l’île », véritable hommage aux produits de saison pétris du climat, du sol et de la terre si unique de l’île.

island-terroir

taketomi-terroir-2

Malgré son petit périmètre de moins de 10 km, l’île possède un terroir qui lui est propre. L’intégralité de son sol est ainsi formée par un récif corallien qui s’élève au-dessus de la ligne de flottaison et, bien que le sol ne soit pas adapté à toutes les cultures, le généreux ensoleillement se prête parfaitement à la culture de céréales et de patates douces.

En hiver, les herbes aromatiques, le gombo et l’hechima, sorte de concombre, y prospèrent tandis que les agriculteurs du continent doivent patienter jusqu’au printemps.

ocean

lifestyle

bouton booking_fr_image size

De plus, la mer, qui y est d’un vert émeraude intense, se caractérise par sa richesse en algues, ulves et poulpes d’excellente qualité.

À HOSHINOYA Taketomi Island, vous pourrez opter pour le menu d’hiver en 9 plats inspiré des cultures locales et des traditions culinaires. En apéritif, il vous sera proposé des biscuits aux algues d’Okinawa et un crabe Gazam au tofu de l’île, suivi de crevettes kuruma cuites à la vapeur devant vous sur du corail chaud et de 3 déclinaisons différentes de patates douces akane.

Akane Sweet Potato

Des plats d’hiver résolument estivaux !

Un atelier autour du saké chaud

À HOSHINOYA Tokyo, en hiver, on aime se réchauffer de l’intérieur. Dans cette optique, l’établissement propose un séjour autour du saké. Ce ryokan de luxe, situé à quelques minutes à pied du Palais Impérial, offre un programme de 2 jours pour tout savoir du célèbre vin de riz, y goûter, et même s’y baigner.

L’intégralité du saké au programme vient de la Toshimaya Corporation, brasserie de 400 ans du district de Kanda à Tokyo.

_0028_縲先弌縺ョ繧・擲莠ャ縲大茜縺埼・隰帛コァ繧、繝。繝シ繧ク

sake

Le soir, on vous servira des légumes de saison et de la baudroie dans un bouillon de soupe au saké, et au petit déjeuner, ce sera au tour des plats sucrés et salés aromatisés à la lie de saké.

tokyo-programm

bouton booking_fr_image size

Parmi les autres expériences originales proposées, citons une dégustation animée par un sommelier de saké primé, ou bien encore un bain au saké pour se réchauffer. Preuve, s’il en était besoin, qu’il existe de multiples façons d’apprécier la gastronomie japonaise pendant les mois d’hiver !

24 heures à Hoshino Resorts Aomoriya

14h30

Depuis Tokyo, comptez 3 heures en shinkansen pour rallier Hachinohe City. Vous voilà arrivé sur la côte est de la préfecture à la pointe nord de Honshu. De là, une navette vous conduira directement à la station de Hoshino Resorts Aomoriya.

15h

Après avoir passé la petite ville de Misawa, vous arriverez à l’entrée du resort. Les 72 et quelques hectares de terrain sont parsemés de bâtiments historiques typiques de la région d’Aomori, dont beaucoup sont nichés autour du grand lac de la station.

_0025_Hoshino Resorts Aomoriya Facade Autumn2

15h05

L’heure de s’enregistrer à l’hôtel. Il y a environ 235 chambres réparties dans 3 bâtiments différents, tous reliés par un passage souterrain – un confort bienvenu pendant les hivers rigoureux de la préfecture d’Aomori.

_0032_Hoshino Resorts Aomoriya _Ogurami_

_0031_Hoshino Resorts Aomoriya _Unkan_1

La plupart des chambres sont de style japonais moderne avec des tatamis et des lits aux matelas moelleux. Et pour vous chouchouter, pourquoi ne pas opter pour un bain thermal privé avec vue sur le parc ?

15h30

Il y a beaucoup à explorer à Hoshino Resorts Aomoriya. À deux pas de la réception, un foyer traditionnel de type irori est la pièce maîtresse de l’espace salon.

_0019_Hoshino Resorts Aomoriya Lobby _ Lounge1

Descendez ensuite l’escalier pour découvrir la partie la plus animée. C’est dans ce complexe en sous-sol que l’opulence typique d’Aomori prend forme. Vous y trouverez une arcade de jeux vidéo, un bar de style izakaya qui propose tempuras, sushis et saké, ainsi qu’une scène sur laquelle des spectacles de musique sont joués tous les soirs et un magasin proposant des spécialités locales.

_0014_Hoshino Resorts Aomoriya Matsuriya2

_0013_Hoshino Resorts Aomoriya Matsuriya3

Ici, tout s’inspire des festivals d’été de la région, réputés dans tout le Japon pour leur animation.

Près de la scène, une petite échoppe loue des yukatas exubérants. Ces kimonos d’été colorés feront partie intégrante de votre expérience dans l’établissement, surtout si vous assistez au spectacle organisé tous les soirs au restaurant Michinoku Matsuriya.

_0015_Hoshino Resorts Aomoriya Matsuriya

Prenez le modèle et le motif de votre choix et mettez votre yukata de côté en attendant le soir.

16h30

Avant de commencer vos préparatifs en vue de ce temps fort, prenez un moment pour vous détendre dans les somptueuses sources thermales chaudes de la station. Les grands bains d’intérieur sont taillés dans le cyprès Hinoki d’Aomori, connu pour ses effets calmants et purifiants. Une fois acclimaté à la température de 42°C, dirigez-vous vers les bains extérieurs.

_0034_Hoshino Resort Aomoriya Ukiyu inside bath2

_0035_Hoshino Resort Aomoriya Ukiyu inside bath

Surplombés d’une chute d’eau et de fourrés de pins, les bains extérieurs circulaires sont légèrement surélevés au-dessus d’un grand étang. Allongez-vous et vous aurez l’impression de vous baigner dans un lac en plein air.

_0004_Hoshino Resorts Aomoriya Ukiyu Green

_0003_Hoshino Resorts Aomoriya Ukiyu Snow1

Mieux encore, revenez en fin de soirée pour observer les étoiles depuis le confort de ces eaux chaudes naturelles.

18h00

Le restaurant Michinoku Matsuriya, qui propose une représentation chaque soir, est l’expérience incontournable de la station. Assis à votre table devant une scène colorée, vous serez plongés dans l’ambiance des 4 grands festivals d’été d’Aomori. La scène est ornée de lanternes géantes en papier sculptées en forme de créatures mythiques, les habits des serveurs sont choisis avec soin pour faire écho aux costumes traditionnels et les applaudissements du public sont encouragés.

_0012_Hoshino Resorts Aomoriya Matsuriya4

Sur scène, les performances commencent par une partition de shamisen traditionnel et des chants folkloriques avant que ne s’installe une atmosphère de fête totalement extravagante, au son des roulements de tambours taiko, des cymbales qui s’entrechoquent sur fond de danse pour le moins énergique.

Le repas est lui aussi un véritable défilé avec toute une série de mets typiques d‘Aomori, dont une soupe de galettes de riz senbei et un assortiment de 5 plats à la vapeur.

20h45

Si vous êtes encore d’humeur festive, descendez au sous-sol pour assister au Jawamegu Show. Ce spectacle, gratuit, fera résonner en vous des airs endiablés de shamisen et de chants folkloriques.

Puis dirigez-vous vers le lac de l’établissement pour un peu plus de calme. À quelques minutes à pied au bord de l’eau se trouve le Yawatauma Lounge, demeure au toit de chaume qui sert désormais de bar.

_0018_Hoshino Resorts Aomoriya Lobby _ Lounge2

_0017_Hoshino Resorts Aomoriya Lobby _ Lounge3

Commandez un saké japonais et installez-vous confortablement en terrasse pour contempler les eaux tranquilles du lac.

21h30

Sur le chemin du retour, faites un arrêt au bain de pieds au bord du lac. Trempez-les dans les eaux naturellement chaudes de la source tout en regardant les étoiles. Quoi de mieux pour s’assurer une bonne nuit de sommeil ?




8h00

Commencez la journée par un somptueux petit-déjeuner à Nanbu Magariya, une ferme traditionnelle au toit de chaume bordée de nattes de tatami. Dans la salle à manger au bord du lac, vous pourrez déguster certaines des spécialités d’Aomori : poisson grillé au charbon de bois, œuf cuit en coquille de noix de Saint Jacques et soupe miso aux palourdes succulentes.

_0023_Hoshino Resorts Aomoriya Facade Summer2

Le restaurant propose également un remarquable menu kaiseki le soir, où se succèderont notamment 7 différents types d’œufs de poisson et une multitude de plats aux fruits de mer tous plus créatifs les uns que les autres.

9h30

Que diriez-vous de faire le tour du lac en calèche tirée par des chevaux du ranch de l’établissement ? Ou de commencer la journée par un massage ? Vous pourrez également vous rendre dans la ville voisine de Hachinohe pour explorer le fascinant marché aux poissons ou faire une randonnée sur la côte sauvage de Tanesashi.

Tanesashi-coast

Tanesashi-2

À Hoshino Resorts Aomoriya, les possibilités d’explorer la richesse culturelle et les expériences uniques de la préfecture d’Aomori ne manquent pas.

Fuji en hiver, la meilleure saison pour observer le majestueux sommet

L’hiver est réputé être la meilleure saison pour voir le mont Fuji. Grâce à la fraîcheur des températures et au temps clair qui caractérisent la saison, vous aurez moins de risque d’avoir une vue obstruée par une malencontreuse couverture nuageuse et plus de chance d’observer le fameux sommet submergé par la neige.

fuji

Ne vous laissez pas décourager par le froid : à HOSHINOYA Fuji, vous aurez non seulement une vue imprenable sur la montagne depuis votre chambre, mais vous pourrez également participer à des activités de plein air qui vous permettront de profiter au maximum de la vue dégagée tout en restant bien au chaud.

Fuji à l’horizon

Certains visiteurs font des milliers de kilomètres pour voir Fuji,  rien de plus décevant donc que de le trouver enveloppé dans d’épais nuages. Chose fréquente en été, comme le montre de récentes statistiques. Si en juillet, le sommet le plus célèbre du Japon n’a pas été du tout visible pendant 27 jours, en décembre en revanche, ce chiffre est tombé à un seul jour. Organisez donc votre séjour pendant l’hiver pour mettre toutes les chances de votre côté.

winter

Et si vous réservez à HOSHINOYA Fuji, vous aurez en permanence la montagne en toile de fond. La station est située au-dessus du lac Kawaguchi, offrant une vue imprenable sur le mont Fuji qui se reflète dans l’eau.

De plus, chaque chambre est telle un chalet de luxe ayant pour point central cette vue splendide, avec de grandes fenêtres orientées plein sud et un grand balcon (avec table chauffante kotatsu) conçue pour permettre d’apprécier pleinement le panorama.

cabin

kotatsu

Resort booking banner FR HOSHINOYA Fuji

Les joies de l’hiver

HOSHINOYA Fuji offre une multitude d’activités hivernales réjouissantes, et propose notamment une expérience de glamping, alliant goût du grand air et chambres luxueuses, cuisine gourmet et confort.

room-terrace

chill

Que diriez-vous de vous offrir un dîner en plein air de gibier fraîchement préparé tout en vous blottissant sous une table de kotatsu ?

meat

meat-2

Ou de procéder au fumage de vos propres plats sur un feu de bois ? Et si l’envie vous en dit, vous pourrez également laisser derrière vous le stress du monde moderne et faire l’expérience d’une Digital Detox pendant tout votre séjour.

Oublier la technologie le temps d’un séjour

Le programme de Digital Detox est conçu pour renouer avec la nature, se recentrer sur des traditions intemporelles et rajeunir son corps et son esprit. Comment ?

En bannissant tout objet numérique. En optant pour cette cure, il vous sera demandé d’abandonner votre smartphone, ordinateur portable et autres appareils dès votre arrivée à HOSHINOYA Fuji.

detox

Pendant le reste de votre séjour, seul l’ici et maintenant compteront – et l’on serait bien en peine de trouver un meilleur endroit que HOSHINOYA Fuji pour profiter de ce moment présent.

camp

Située au cœur d’une forêt sur les contreforts nord du Fuji, la station s’étend sur différents niveaux en terrasses reliés par des escaliers.

winter-terrace2

bouton booking_fr_image size

Dans cet environnement naturel, vous redécouvrirez le simple plaisir de couper du bois et de faire un feu de joie sous la houlette des « Glamping Masters » de l’établissement.

hache

fire

Votre guide vous expliquera les différents types de bois de chauffage et les techniques de fumage de la viande sur un feu en plein air.

Et la nuit, vous serez conduit à un endroit isolé sur les rives du lac Saiko tout proche pour mettre en pratique vos compétences nouvellement acquises : allumer un feu, cuisiner de la viande et déguster une soupe chaude et du whisky pendant que votre guide vous parle des planètes et des constellations du ciel étoilé.

moonlight-food

lake-saiko

À vin d’hiver, repas d’hiver

Si vous préférez rester sur place à HOSHINOYA Fuji, vous pourrez vous inscrire à un atelier sur le fumage alimentaire. Choisissez parmi une gamme de copeaux de bois pour aromatiser vos plats fumés, y compris les fûts de whisky locaux et les cerisiers en fleurs de Fuji.

Un Glamping Master vous guidera ensuite pour fumer du poisson de la région, des saucisses à la viande de cerf, des noix et des fruits secs. Et vous serez invité à accompagner le tout d’un whisky japonais.

smoked-fish

Sinon, que diriez-vous d’un dîner à la fraîche en forêt, les jambes au chaud sous une table chauffante kotatsu, la plus japonaise des inventions. Dans la Forest Kitchen de la station, vous serez assis à une table entourée d’arbres.

kotatsu-outdoor

gastronomic

bouton booking_fr_image size

À l’aide d’un réchaud à gaz, vous préparerez votre propre dîner gastronomique avec l’aide du personnel. Vous pouvez aussi recréer le mode de vie du chasseur d’antan, en vous rassemblant autour d’un feu de camp pour manger du gibier et des légumes d’hiver cuits dans une casserole au-dessus des flammes.

Cloud Terrace

Que vous optiez pour la Digital Detox, pour l’atelier de fumage ou pour le repas du chasseur, la meilleure façon de terminer la journée est à la Cloud Terrace de la station. Asseyez-vous autour du feu de joie et admirez le ciel dégagé ou prenez un jeu de société et installez-vous confortablement autour d’une kotatsu tout en sirotant un cocktail pour vous réchauffer.

games

games-2

Ensuite, retournez à votre chalet pour admirer le mont Fuji la nuit… Avant de vous réveiller avec cette même vue inoubliable le lendemain matin.

Tentez de gagner un séjour exceptionnel HOSHINOYA au Japon !

Découvrez un art de vivre unique à HOSHINOYA Karuizawa, un ryokan niché dans les montagnes, dotée de sources chaudes naturelles!

⬇️ Formulaire de participation ⬇️
↪️ Indice disponible ici ↩️

Voici ce que vous pouvez gagner :

– 2 nuits pour 2 personnes dans 1 chambre à HOSHINOYA Karuizawa
– Dîner pour 2 personnes* au restaurant Kasuke inclus pour 1 nuit (*boissons en supplément)
– Petits déjeuners au restaurant Kasuke inclus pour 2 nuits
– Valable du 17 janvier 2020 au 8 janvier 2021
– Dates d’utilisation exclues : du 2/5/2020 au 5/5/2020 et du 8/8/2020 au 15/08/2020.


Toujours pas convaincus ? En voici plus sur le package :

Bâti comme un petit village, HOSHINOYA Karuizawa a tout d’un paradis terrestre. Les chambres sont concentrées autour d’un plan d’eau qui participe à la magie du lieu, notamment à la nuit tombée, lorsque les bougies disséminées sur l’eau s’éclairent.

_0001_HOSHINOYA Karuizawa Mizunami Room Image
_0000_HOSHINOYA Karuizawa Room Image

Au milieu de la journée, faites donc une pause sur la terrasse du jardin pour déguster une brochette de Dango, ces délicieuses boulettes de riz, piquées sur une brochette et recouvertes de sauce soja sucrée.

Vers la fin de journée, c’est une coupe de champagne que vous apprécierez juste avant le repas, pour profiter de la tombée de la nuit.

_0005_HOSHINOYA Karuizawa Breakfast Image

HOSHINOYA Karuizawa réserve aux clients de son restaurant Kasuke une cuisine kaiseki de très haut niveau. Nommée Yama-no-kaiseki, elle est construite à base d’ingrédients locaux, en provenance des montagnes, des rivières et des champs voisins.

_0003_HOSHINOYA Karuizawa Dinner Image(1)
_0004_HOSHINOYA Karuizawa Dinner Image

⬇️ Formulaire de participation ⬇️
↪️ Indice disponible ici ↩️

La ville de Hachinohe : un joyau caché

Située dans le nord de Honshu, la ville de Hachinohe est la deuxième plus grande ville de la préfecture d’Aomori. Et il y a fort à parier que vous n’en ayez jamais entendu parler. Tout au mieux, vous y aurez peut-être effectué une correspondance en train. Et pourtant, ce lieu a tant à offrir.

Préparez-vous à une expérience de street food hors du commun dans l’extraordinaire Tatehana Wharf Morning Market de la ville. Côté randonnée, difficile également de faire mieux : le sentier qui longe toute la côte de Tanesashi jouit d’une diversité et d’une préservation remarquables.

Et pour couronner le tout, la ville est connue pour sa vie nocturne animée et sa vaste halle aux poissons. Quoi de mieux pour découvrir le Japon urbain dans toute son authenticité ?

Séjour immersif

L’accès à la ville de Hachinohe est simple grâce à sa gare bien desservie. Il y a une ligne directe de shinkansen qui relie la ville à Tokyo (3 heures) et la gare est à seulement 20 minutes de Misawa, près de Hoshino Resorts Aomoriya.

Aomoriya-2

Cette station thermale est un excellent point de départ pour explorer la ville de Hachinohe lors d’une excursion d’une journée.

Aomoriya

onsen

Situé dans un parc au bord du lac, parsemé de maisons aux toits de chaume typiques, ce resort rend hommage à la culture locale Aomori par sa cuisine, son ranch à chevaux et ses spectacles animés qui recréent l’exubérant festival de Nebuta.

Marché matinal

Si vos horaires sont flexibles, rendez-vous à Hachinohe City très tôt le dimanche. Pourquoi ?

Tout simplement car le cœur de la ville ne bat jamais aussi fort qu’au diapason du Tatehana Wharf Morning Market, marché qui a lieu tous les dimanches de la mi-mars à la fin décembre.

Le marché démarre à l’aube et, dès 6 heures du matin, des milliers de personnes font la queue devant plus de 300 stands pour se procurer de savoureux mets fraîchement préparés. C’est le plus grand marché du matin du Japon avec ses quelques 10 000 visiteurs qui en parcourent les allées en moyenne chaque dimanche.

Tatehana-Wharf-Morning-Market

À 9 h du matin, tout le marché est fermé – il vaut donc la peine de venir tôt pour s’imprégner de l’atmosphère et se régaler les papilles avec un petit-déjeuner spectaculaire. Et comme la ville est portuaire, les fruits de mer sont tout naturellement l’une des spécialités les plus plébiscitées.

oshizushi-2

Les habitants de la ville affluent vers le stand de Sakana Kobo Katsura, où des bâtonnets ployant sous les fruits de mer sont grillés au charbon de bois sur un foyer creux rotatif. D’autres étals servent des croquettes d’oshizushi (sushi pressés), du maquereau frit et du Hachinohe Senbei-Jiru, une soupe à base de sauce soja aux champignons, poulet et galettes de riz senbei.

Senbei-Jiru

oshizushi

Et la boisson dans tout ça ? Osez le café à l’ail noir, c’est l’une des spécialités de la maison !

Poisson frais toute la journée

Si vous n’êtes pas un lève-tôt, ou que vous êtes un passionné de gastronomie, l’autre expérience incontournable de Hachinohe City est le Centre Hasshoku. Situé à moins de 10 km du port, il est accessible en bus.

Le complexe abrite plus de 60 stands proposant des spécialités culinaires d’Hachinohe.

hasshoku-center

Les fruits de mer frais sont partout, et sur de nombreux stands vous trouverez des mange-debout pour déguster sur le pouce des crevettes douces, des huîtres et bien plus encore. Vous pourrez également vous rendre dans l’un des restaurants pour y savourer des sushis, des nouilles et du Senbei-Jiru.

hasshoku-center-3

hasshoku-center-2

À Shichirin-mura, vous pourrez demander qu’on prépare votre poisson ou votre viande fraîchement achetés. Le centre est aussi un endroit idéal pour toutes vos idées cadeaux, surtout si vous êtes un connaisseur de saké. À l’étage, il y a une vaste aire de jeux pour les enfants.

Évasion côtière

Autre particularité de Hachinohe, et assez étonnante d’ailleurs pour une grande ville : son sentier qui longe la côte. Lieu incontournable, il offre un point de vue spectaculaire sur l’océan, compte des plages de toute première catégorie ainsi que des prairies parsemées de fleurs.

La côte de Tanesashi s’étend sur 12 km le long d’une portion escarpée du littoral qui borde le Pacifique. Elle est facilement accessible via un train régional.

Tanesashi-coast

Tanesashi-2

Le centre d’information de Tanesashi Kaigan (à 35 minutes de la gare de Hachinohe) est un bon point de départ pour explorer le sentier à pied ou en bus Umineko, qui s’arrête aux principaux points d’intérêt.

En revenant à pied de Tanesashi Kaigan vers la ville, le sentier s’en retrouve raccourci d’environ 8 km. Vous commencerez par les vastes prairies du « Tanesashi Natural Lawn » avant de vous diriger vers la pinède centenaire de Yodo-no-Matsubara et de traverser la vaste plage d’Osuka. À vous les vues panoramiques sur les îles escarpées balayées par l’océan et les fleurs colorées qui recouvrent les falaises et les collines : plus de 650 variétés y poussent, dit-on.

Hamanasu-2

Hamanasu

Le sentier se termine sur l’île de Kabushima. De mars à août, cette petite île rocheuse est inondée de goélands à queue noire. Environ 30 000 d’entre eux viennent y nicher chaque année – et le bruit est assourdissant ! Les goélands sont connus pour leur monogamie et, comme il se doit, le sanctuaire de l’île est dédié aux relations et aux rencontres.

Kabushima-Island

black-tailed-gulls

De retour en ville, pourquoi ne pas vous récompenser en sirotant un verre ?

La rue Miroku Yokocho de la ville abrite quelques 26 petits restaurants et bistrots, l’endroit idéal pour découvrir une autre facette de cette ville surprenante.


Crédits photos :

APTINET.AOMORI Prefectural Government

bryan… / CC BY-SA

bryan… / CC BY-SA

bryan… / CC BY-SA

Roberto Maxwell / CC BY-NC-SA

Le guide ultime des ramens

Pour vous, le ramen c’est probablement le plat de soupe aux nouilles bon marché que l’on trouve partout au Japon. Mais connaissez-vous ses subtiles différences ? Pouvez-vous distinguer un bouillon de shoyu d’un bouillon de shio ? Une nouille de Tokyo d’une nouille de Sapporo ? Et qu’en est-il de la vaste gamme de garnitures ?

Suivez notre guide pour tout découvrir de la culture du ramen – et nos conseils pour pleinement profiter de votre prochaine visite dans un restaurant ramen-ya.

Ingrédients essentiels

Le ramen est un plat de nouilles de blé servies dans un bouillon aromatisé à base de viande ou de poisson, parsemé de généreuses tranches de porc, d’algues nori, de pousses de bambou et bien plus encore. Au cours des dernières décennies, il est devenu l’un des plats les plus populaires du Japon.

ramen-2

ramen3

Le bouillon ou base de soupe se décline en quatre variétés principales. Le Shoyu est à base de sauce soja. Ce bouillon brun clair est en général préparé à partir de bouillon de poulet. Populaire à Kyushu, le tonkotsu, plus épais, est fait d’os de porc bouillis.

shoyu-ramen

shoyu-ramen-2

Le Shio, quant à lui, est dominé par son assaisonnement salé.

shio-ramen

shio-ramen-2

Enfin, le ramen au miso doit son épais bouillon brunâtre à une pâte de soja fermentée.

miso-ramen

miso-ramen-2

Il nous vient d’Hokkaido, où sa saveur généreuse est appréciée pendant les longs hivers.

Les nouilles de ramen sont faites à partir de farine de blé, d’eau, de sel et de kansui, une solution alcaline qui leur donne une teinte jaunâtre et une sensation élastique en bouche. Là encore, les variations régionales sont légion : les nouilles de Kitakata sont épaisses et élastiques, tandis que la variété de Hakata est mince et plus raide.

Kitakata-ramen

Hakata-ramen

Dans de nombreux restaurants ramen-ya, vous pourrez personnaliser l’épaisseur et la fermeté de vos nouilles.

Enfin, les ramens varient en fonction de la garniture. Parmi les ingrédients préférés, citons le riche porc chashu coupé en tranches, les oignons verts de type negi ou les poireaux, les pousses de bambou menma et les œufs tamago, qu’ils soient cuits, crus ou marinés.

Hokkaido, capitale du ramen

C’est l’île d’Hokkaido, dans le nord du pays, qui est réputée dans tout le Japon pour ses ramens. Sapporo, la capitale de la préfecture, a un excellent ramen à base de miso agrémenté d’exquis fruits de mer de saison.

sapporo

Hakodate offre un bouillon shio bien plus léger avec des fines nouilles et une garniture généreuse.

Hakodate

Et à Asahikawa, on sert le ramen au soja shoyu de tous les ramens, dont la surface est souvent recouverte d’une couche huileuse de saindoux pour en conserver la vapeur et empêcher la soupe de refroidir.

Asahikawa

Envie vous faire une idée de la gastronomie d’Hokkaido par vous-même ?

À Hoshino Resorts OMO7 Asahikawa, vous pourrez séjourner au cœur de la deuxième ville de l’île et faire une visite guidée qui vous fera découvrir depuis l’intérieur certains des restaurants de ramens les plus authentiques.

Tournée des ramens

Ouvert en 2018, Hoshino Resorts OMO7 Asahikawa est un hôtel à l’ambiance urbaine et contemporaine. Son emplacement est idéal pour des excursions d’une journée à Furano et Biei.

_0000_【OMO7 旭川】OMOベース (1)

_0003_【OMO7旭川】DANRAN Room(全景)

Les “OMO Rangers” de l’hôtel sont des guides locaux qui vous permettront de découvrir la ville sous son prisme le plus authentique et de décembre 2019 à fin février 2020, ils vous proposeront une visite spéciale des restaurants de ramens de la localité.

_0002_【OMO7 旭川】OMOレンジャー(1)

Ce circuit est un excellent moyen de découvrir une vraie tranche de vie japonaise. Votre guide vous emmènera là où vous n’oseriez probablement jamais aller, y compris dans des petits restaurants aux menus exclusivement en japonais.

_0005_【OMO7 旭川】OMOレンジャー(2)

_0007_【OMO7 旭川】OMOレンジャー案内イメージ(1)

Au cours de la visite, vous dégusterez de petites portions de « demi-ramen » dans trois restaurants différents. Chaque restaurant ayant sa spécialité et ses saveurs uniques, votre guide vous servira d’interprète pour que vous puissiez discuter avec les propriétaires des lieux.

_0001_【OMO7 旭川】OMOレンジャー案内イメージ(2)

Vous aurez probablement droit aux nouilles fines et craquelées qui sont une spécialité à Asahikawa. Le porc y est également particulièrement apprécié du fait de l’élevage  traditionnel de porcs de la région. Vous pourrez peut-être déguster un « ramen double » alliant deux types de bouillons tels que les os de porc et les fruits de mer.

Et, bien que les bouillons à base de sauce soja soient typiques, votre guide vous donnera probablement l’occasion de goûter au ramen au sel ou au miso pour une expérience complète.

Taketomi et Tokyo

Vous n’avez pas l’intention d’aller à Hokkaido ? Il existe bien d’autres expériences de ramens à disposition !

À HOSHINOYA Taketomi Island, situé dans la préfecture d’Okinawa, la version locale du ramen sont les nouilles soba Yaeyama, à base de farine de blé. On les sert dans un bouillon clair de listao de thon, d’os de porc et d’algues. Rendez-vous au village de la localité pour les goûter au restaurant Takenoko, qui ajoute à la danse ses propres épices Kuchu à base de piments de l’île.

Takenoko-taketomi

Ou restez simplement à HOSHINOYA Taketomi Island et commandez un plat de nouilles soba Yaeyama au restaurant pour le déjeuner.

hoshinoya-taketomi-noodles

Si vous êtes à Tokyo, pourquoi ne pas vous offrir un ramen étoilé au Guide Michelin ? La capitale du Japon compte aujourd’hui trois restaurants ramens étoilés au Michelin, parmi lesquels figure Tsuta, dans le nord de Sugamo, qui s’est vu décerner cet honneur pour la première fois en 2016.

Sa spécialité ?

Tsuta-michelin-restaurant

Un ramen infusé à l’huile de truffe noire. Une interprétation originale qui a clairement su retenir tout l’intérêt des critiques Michelin.


Crédits photos :

Takenoko restaurant

Tsuta Restaurant

24 heures à Hoshino Resorts KAI Tsugaru

14h45

Depuis Tokyo, comptez 3 heures en shinkansen pour rallier Shin-Aomori au nord. De là, un train régional vous emmènera par-delà les rizières et les fameuses pommeraies de la région à la station thermale d’Owani. Prenez la navette autobus, et 5 minutes plus tard, vous voilà à Hoshino Resorts KAI Tsugaru.


15h

Dès le spacieux hall d’entrée du ryokan, l’œil est immédiatement attiré par l’immense fresque murale recouvrant l’intégralité du mur face à l’entrée.

Matazou-Kayama

Créée par Matazo Kayama, artiste peintre reconnu, cette fresque s’inscrit dans un style Nihonga classique. Elle décrit les quatre saisons si distinctes ici dans la préfecture d’Aomori : les cerisiers en fleurs du printemps, les feuilles rougeoyantes de l’automne, les vagues incessantes de l’hiver, la pleine lune et le ciel dégagé de l’été.

Derrière les grandes fenêtres, l’eau entoure cette partie du bâtiment. Des rochers poignent au-dessus de la surface, des fourrés d’arbres frêles poussent à des angles défiant toute gravité.

exterior-3

outside

Vous pourrez admirer cette mise en scène classique japonaise, créée dans le cadre des récents travaux de rénovation du ryokan, tout en vous prélassant dans l’un des confortables fauteuils de la terrasse en bois suspendue.


14h15

Après une boisson de bienvenue (jus de pomme de la région oblige, bien sûr), on vous emmènera vers votre chambre. La plupart des chambres sont de style japonais, avec un sol recouvert de tatami, un lit surélevé et de confortables canapés.

kai-tsugaru_0004_Hoshino Resorts KAI Tsugaru Corridor

kai-tsugaru_0003_Hoshino Resorts KAI Tsugaru Room with living room 1

Depuis la réouverture du ryokan en avril 2019, la décoration de toutes les chambres reprend des éléments de la broderie koginzashi.  Typique de Tsugaru, cet art fut créé à l’origine pour renforcer les habits contre les frimas de l’hiver en ces contrées reculées et nordiques du pays.

kai-tsugaru_0007_【界津軽】こぎん刺し体験2

kai-tsugaru_0008_【界津軽】こぎんトートバッグ2

Hoshino Resorts KAI Tsugaru s’est associé à Iemasa Yamahata, artiste local, pour donner une touche contemporaine à cet art. Vous retrouverez des motifs kogin en forme de losange sur les chemins de table, sur les coussins, ainsi que sur les panneaux coulissants shoji de votre chambre.


16h

En bas, la “Travel Library”, véritable invitation au voyage, porte bien son nom : vous pourrez notamment y découvrir une brève introduction aux sources thermales d’Owani sous la forme d’un kamishibai, genre narratif japonais consistant à raconter une histoire à partir de multiples cartes imagées.

library

La longue histoire des onsen d’Owani y est également retracée, l’occasion de comprendre ce qui en fait l’une des sources les plus réputées du pays.


17h

L’heure de tester le onsen. À l’automne et en hiver, vous y trouverez des pommes flottant à la surface. Le reste de l’année, ce sont des pommes en bois de hiba d’Aomori (le cyprès japonais) qui sont éparpillées dans les bains.

outside-2

kai-tsugaru_0010_【界 津軽】大浴場_紅葉

Les variétés naturelles et en bois infusent dans l’eau des nutriments naturels. Immergez lentement votre corps dans l’eau, puis détendez-vous en profitant de la vue sur les jardins d’eau.


19h30

Le restaurant, qui donne sur les jardins d’eau omniprésents, propose des menus de dégustation kaiseki. Les amateurs de thon seront particulièrement gâtés : le thon Oma du détroit de Tsugaru est réputé être le meilleur du Japon. Certains propriétaires de restaurants de sushis vont même jusqu’à payer plusieurs millions pour sa chair savoureuse.

meals

meals-2

Parmi les autres spécialités locales, vous dégusterez du maïs Dake Kimi, connu pour sa douceur, et bien entendu, des pommes. Présentation spectaculaire des mets et mélanges créatifs des goûts et textures seront au rendez-vous.


21h

Chaque soir, le shamisen de Tsugaru entre en scène. Contrairement au shamisen traditionnel, dans cette version locale du luth japonais, on va procéder par claquements au lieu de gratter les cordes. Le son est ainsi plus brut, plus dynamique.

kai-tsugaru_0005_Hoshino Resorts KAI Tsugaru Activity

Après un concert version courte auquel vous assisterez depuis un bateau, vous serez invité à rejoindre l’intérieur de l’établissement pour assister à des performances jouées par des musiciens de renom.

kai-tsugaru_0000_Hoshino Resorts KAI Tsugaru Water Garden (summer)

kai-tsugaru_0011_【界 津軽】こぎん燈籠(寄り)

Oubliez tous les clichés selon lesquels le shamisen serait un instrument archaïque : le son est ici résolument contemporain, aux vibrations exaltantes qui ne manqueront pas de vous transporter.


21h30

Avant de regagner votre chambre, dégustez un cidre ou un saké de la région sur la terrasse, le tout servi dans des verres mouchetés de différentes couleurs, typiques de la verrerie de Tsugaru.

kai-tsugaru_0009_【界 津軽】津軽四季の水庭_春




8h

Le petit-déjeuner met à l’honneur noix de Saint Jacques, soupe miso et œufs en sauce soja. Miso et soja sont élaborés en utilisant le onsen local comme source de chaleur.

breakfast


9h30

L’heure de découvrir la région. À tout juste 10 minutes en train, la ville d’Hirosaki est parfaite pour une excursion d’une journée. Visitez les jardins japonais immaculés de Fujita, baladez-vous sur les terres du château.

neputa-hirosaki

Puis prenez la direction du Neputa Village, musée axé sur la découverte de l’artisanat local. Vous serez aux premières loges pour admirer le travail de création des artisans, l’endroit idéal pour trouver un cadeau.

Mais Tsugaru ce sont aussi des vues panoramiques à couper le souffle, du littoral escarpé aux marécages à perte de vue et aux collines volcaniques du mont Iwaki.

tsugaru

tsugaru-2

Chaque saison portant son lot de transformations du paysage, voilà une région qu’il sera bon de revisiter pour de nouvelles découvertes.

Le défilé du nouvel Empereur

Le Japon célébrera le 22 octobre 2019 l’ascension au trône de l’Empereur Naruhito. Une cérémonie officielle aura lieu au Palais impérial, suivie d’une procession en voiture au cœur de Tokyo. Le nouvel Empereur et son épouse pourront ainsi saluer la foule tout au long du parcours.

L’itinéraire de près de 5 km pour rejoindre le Palais d’Akasaka passera par certains des sites les plus emblématiques du centre de Tokyo.

tokyo-2

Pour célébrer cette journée, nous allons nous intéresser à l’itinéraire, faire un bref tour d’horizon historique et récapituler les festivités prévues pour que vous puissiez vous aussi vivre cette expérience. L’itinéraire est tout à fait faisable à pied : lors de votre prochain séjour à Tokyo, emboîtez le pas de l’Empereur !

Une passation historique

L’Empereur Naruhito a officiellement accédé au trône du Chrysanthème le 1er mai 2019 après que son père, l’Empereur Akihito, ait été le premier monarque japonais à abdiquer en plus de 200 ans. L’Empereur de 85 ans, sentant le poids des années, a ainsi préféré passer les rênes à son fils aîné lors d’une cérémonie officielle de passation à huis clos.

Et ainsi s’acheva l’ère Heisei pour laisser place à l’ère Reiwa du nouvel Empereur Naruhito.

L’appellation « Reiwa », qui signifie « belle harmonie », est le résultat de plusieurs mois de réunions tenues dans le plus grand secret par un panel de neuf experts et fut annoncée en grande pompe en direct à la télévision en début d’année.

Procession publique

Le 22 octobre 2019, le nouvel Empereur promulguera publiquement son accession au trône. C’est à cette occasion qu’il sera introduit au monde. Quelques 2 500 convives de 195 pays seront invités au Palais impérial pour assister au Sokui-Reiseiden-no-gi, rituel d’intronisation au cours duquel Naruhito siégera sur un immense trône surmonté d’une canopée et proclamera son accession au trône.

imperial-palace-3

À la suite de quoi la très attendue Shukuga-Onretsu-no-gi aura lieu, procession au cours de laquelle le couple impérial pourra saluer le public depuis leur voiture décapotable.

La voiture choisie pour le cortège ? Une berline Toyota Century décapotable de grand luxe, qui arborera le sceau impérial sur son pare-choc avant.

toyota-century

Quelques 100 000 badauds sont attendus le long du parcours en cette journée déclarée fête nationale, une occasion unique d’apercevoir le nouvel Empereur et son épouse l’Impératrice Masako.

Les sites autour du parcours

Le défilé passera par de nombreux monuments et sites de premier ordre tout au long des quelques 5 km que compte le parcours, offrant ainsi un circuit clé en main aux touristes qui souhaiteraient recréer ce chemin impérial à l’avenir.

Si vous séjournez à HOSHINOYA Tokyo, vous n’aurez qu’à marcher quelques minutes pour rallier le point de départ du défilé, le Palais impérial.


HOSHINOYA Tokyo

hoshinoya-tokyo-2

hoshinoya-tokyo


 

C’est là que réside l’Empereur et sa famille. Le Palais est entouré d’un vaste parc, de larges douves et d’impressionnants massifs en pierre. La plupart du complexe est fermé au public, mais vous pourrez vous inscrire à des visites guidées sur le site Internet officiel du Palais, sachant qu’elles ont lieu deux fois par jour.

palace

palace-2

Les jardins à l’est du Palais sont également ouverts à la visite la plupart du temps, l’occasion de voir les ruines du château d’Edo d’origine du XVIIème siècle, et de vous balader dans d’agréables jardins japonais.

Depuis le Palais Impérial, la procession prendra la direction de la gare de Tokyo avant de bifurquer au niveau du parc Hibiya, anciennes terres féodales qui devinrent le premier parc de style occidental au début du XXème siècle. Le parc, qui compte des parterres de fleurs, des mares et des restaurants, abrite aussi un arbre gingko qui aurait quelques 500 ans. C’est également dans ce parc qu’ont lieu les célèbres Oktoberfest et marché de Noël.

Hibiya-Park-2

Hibiya-Park

La voiture de l’Empereur passera ensuite par la Diète, cœur politique du Japon. Ce bâtiment impressionnant, reposant sur des piliers de béton et de granite, fut achevé en 1936. Vous pourrez vous inscrire sur le site web officiel pour participer à une visite guidée en anglais de la Chambre des représentants.

national-diet-building

Quant à la Chambre des conseillers, les visites sont uniquement en japonais. Les deux visites passent par la galerie publique, les salons d’attente impériaux, les jardins, ainsi que le grandiose hall central.

Hospitalité impériale

Enfin, la procession s’achèvera au Palais d’Akasaka ou Geihinkan, la maison d’hôtes de l’état japonais. Ancienne résidence impériale, le lieu fut transformé en maison destinée à recevoir les visiteurs de l’Empereur en 1974. Le bâtiment principal est construit sur le modèle des palais européens, et abrite de nombreux salons agrémentés d’imposants chandeliers, d’amples miroirs et de murs décorés de moulures dorées.

Akasaka-Palace

Réservez à l’avance sur le site web officiel et, même en tant que touriste de passage, vous aurez un aperçu fascinant de ce qui attendra les convives de l’Empereur en cette journée historique du 22 octobre.


Crédits Photos :

WikipediaCC BY-SA 4.0

Une journée à Hirosaki

Située dans la région de Tsugaru nord de Honshu, la petite ville de Hirosaki ne fait partie du plan de route que de peu de touristes, et pourtant, elle a tant à offrir.

La plupart des japonais la connaissent pour ses sublimes cerisiers qui encerclent son château du XVIIe siècle. Mais Hirosaki, c’est bien plus encore.

Fujita-Memorial-Garden

À l’instar du jardin commémoratif de toute beauté de Fujita, de son impressionnant sanctuaire aux 33 temples, ainsi que de son excellent musée où l’on pourra découvrir le travail d’artisans locaux en direct.

Artisanat à l’honneur

La région de Tsugaru s’étend sur toute la péninsule ouest de la préfecture d’Aomori à Honshu. Dans ces contrées reculées du Japon, Hirosaki fait figure de pôle majeur. Pourtant, elle compte moins de 180 000 habitants. L’atmosphère y est agréable, décontractée, et en tant que capitale de la période d’Edo, elle jouit d’un riche héritage historique et culturel.

Si vous séjournez à Hoshino Resorts KAI Tsugaru, Hirosaki est à tout juste 10 minutes en train depuis la station d’Owani qui se trouve à proximité. Ce ryokan est l’endroit idéal pour vous lancer à la découverte de la région de Tsugaru.

tsugaru-speciality-room

onsen

bouton booking_fr_image size

En tant que convive, vous pourrez faire l’expérience du shamisen, instrument typique de la région, grâce aux concerts organisés en soirée. Vous pourrez également goûter à la crème de la crème de la gastronomie locale, y compris au thon Oma, variété particulièrement fondante.

tsugaru-meals

TSUGARU FR Resort booking banner

Vous vous familiariserez également avec l’art délicat de la broderie kogin, tradition régionale à laquelle la décoration du ryokan rend hommage.

kogin-art

kogin-art-2

Château mouvant

À votre arrivée à la gare de Hirosaki, filez au parc du château. Le plus rapide pour vous y rendre sera de prendre le bus. Sinon, comptez une trentaine de minutes à pied.

On entre dans ce grand parc à la verdure luxuriante par d’imposants portails en bois situés ça et là autour du parc. De nombreux petits ponts rouges traditionnels et toute une série de douves profondes jalonnent le parc. On connaît également ce parc pour ses 2 600 cerisiers ou sakuras, qui attirent un nombre impressionnant de visiteurs au printemps, près de deux millions dans le cadre du Festival des cerisiers en fleurs.

sakura

Pendant cette quinzaine, difficile de faire plus photogénique. Citons par exemple le “tunnel” de cerisiers qui longe les douves ouest sur les deux rives. Lorsque les fleurs roses commencent à tomber, elles recouvrent intégralement l’eau pour y flotter délicatement.

castle-park

Si le château de Hirosaki fut initialement construit en 1611, tout ce qu’il en reste aujourd’hui est un donjon sur trois niveaux perché en haut de la motte. En 2015, ce donjon de 400 tonnes a été déplacé à quelques 70 mètres de là en vue de rénover ses murs porteurs.

old-castle

Mais pour ce faire, il aura fallu 3 mois et tout un ensemble de vérins hydrauliques et de remorques. Une exposition à l’intérieur du donjon vous permettra d’en savoir plus sur cet extraordinaire exploit d’ingénierie.

castle-new

mount-Iwaki

C’est également un excellent point de vue sur le mont Iwaki, ce grand géant volcanique qui veille majestueusement sur la plaine de Tsugaru.

Paysages classiques

Dans le sud-ouest du parc, le jardin commémoratif de Fujita est un splendide exemple de jardin japonais traditionnel.

Située à l’écart dans le haut du parc, on y trouve une maison au sol recouvert de tatamis, avec un jardin en contrebas et un petit étang.

Fujita-Memorial-Garden-3

Paysage d’une esthétique rare, les arbres suivent des courbes défiant la gravité, leurs branches inférieures étant soutenues par des piliers placés à différents endroits stratégiques. L’eau d’une cascade vient se déverser le long d’un pont rouge, et des iris et azalées apportent des touches colorées à la pelouse impeccablement tondue.

Fujita-Memorial-Garden-2

Faites une pause déjeuner ou café au salon de thé, construit dans un style occidental immanquable assez typique d’un grand nombre de bâtiments construits au XXème siècle à Hirosaki.

Passé féodal

Depuis le jardin commémoratif de Fujita, vous pourrez vous rendre au sanctuaire zen de Hirosaki en 10 minutes de marche. Pas moins de 33 temples y ont été réunis au début du XVIIe siècle pour constituer le cœur spirituel de la ville.

hirozaki-temples

Le plus impressionnant d’entre eux est le Chosho-ji, temple de la famille Tsugaru, avec son portique principal de 16 m de haut qui domine tout le site.

Chosho-ji-sanmon

Si vous avez le temps, revenez au parc du château pour explorer la partie nord, où l’ancien district des samouraïs vous donnera un aperçu de la vie à l’époque des seigneurs féodaux. Vous pourrez visiter les résidences de trois samouraïs qui furent au service du clan Tsugaru au XVIIe siècle. La plus grandiose est la demeure Ito, où résidait le médecin du clan.

Artisanat à l’honneur

À quelques minutes de là, l’excellent musée Neputa-mura rend hommage au terroir de la localité. On pourra notamment y découvrir le célèbre festival Neputa. Celui-ci, qui a lieu en août, se caractérise par ses lanternes au délicates décorations peintes sur un papier washi façonné pour prendre toutes sortes de formes et de tailles.

neputa-festival

neputa-festival-2

Dans une salle plongée dans l’obscurité avec une hauteur de plafond impressionnante, vous découvrirez une sélection de lanternes illuminées, et vous pourrez même vous essayer au tambour traditionnel qui résonne pendant le festival.

drums

Derrière la salle principale, une ancienne brasserie de riz a été transformée en studio de production et vitrine d’artisanat local. Vous pourrez y observer des artisans à l’œuvre, fabriquant poupées Kokeshi, habits aux broderies kogin, poissons rouges de neputa, ainsi que tout un ensemble de jouets en bois pour enfants, notamment les toupies zuguri typiques de la région.

Un lieu idéal pour se procurer un cadeau original et unique en souvenir d’une journée d’excursion à Hirosaki.


Crédits photos :

masato_saito / CC BY-NC-ND

shinyai / CC BY-NC

shinyai / CC BY-NC

shinyai / CC BY-NC

24 heures à Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel

13h15

Shin-Aomori a beau se trouver à 700 km au nord de Tokyo, il faut seulement 3 heures pour s’y rendre en shinkansen. Depuis la gare, vous monterez à bord d’une navette en direction de Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel.


15h

Quelques lacets de montagnes densément boisés plus tard, vous voilà arrivé au village de Yakeyama. C’est ici, au sein même du parc national de Towada-Hachimantai, qu’Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel a élu domicile. C’est le seul établissement hôtelier en bordure de la charmante rivière d’Oirase Keiryu.

#3_0000_Hoshino Resorts Oisase Keiryu Hotel04

Yakeyama est le point de départ idéal pour explorer les gorges d’Oirase et le spectaculaire sentier de près de 14 km qui suit les courbes du cours d’eau en pleine forêt pour remonter jusqu’à sa source, l’imposant lac de Towada.

#3_0004_渓流 秋 (3)

Randonnée, pêche ou découverte des nombreuses cascades sur le chemin, votre séjour sera résolument sous le signe de la nature.


15h15

L’heure de prendre vos quartiers. Votre chambre dispose de tatamis, d’un matelas surélevé tout confort et de généreux canapés.

#3_0006_Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel room image

Et pour une expérience encore plus exceptionnelle, offrez-vous une chambre avec bain thermal privatif qui donne sur la rivière.


16h

Avant de descendre, que diriez-vous de revêtir un yukata et d’enfiler des sandales gracieusement mises à votre disposition ? Histoire de vivre pleinement cette expérience hôtelière à la japonaise !

Chacun des bâtiments de l’hôtel est doté d’un lounge central, très spacieux, où trône une cheminée suspendue sculptée par Tako Okamoto, artiste avant-gardiste. Dans les deux bâtiments, vous retrouverez également de grandes baies vitrées donnant sur la forêt environnante, permettant ainsi aux saisons de faire partie intégrante de la décoration.

#3_0007_西館ラウンジ河神

#3_0009_Hoshino Resorts Oisase Keiryu Hotel00

Au printemps et à l’été, la lumière du soleil se faufile entre les arbres verdoyants. À l’automne, le panorama est digne des plus belles cartes postales : orange vif, jaune doré et rouge intense composent la palette de couleurs.

Puis l’hiver amène son manteau blanc de neige, faisant ainsi ployer les branches des arbres, et transformant les cascades à proximité en des murs scintillants de glace.

#3_0003_Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel 6

winter


16h30

Au comptoir des activités, situé dans le hall ouest, vous pourrez découvrir la vaste gamme d’excursions proposée dans le parc national. En dehors de la saison d’hiver, les choix sont infinis, depuis la pêche à la mouche jusqu’à la contemplation des lucioles.

#3_0012_MTBレンタル (2)

Pour une expérience japonaise authentique, inscrivez-vous à l’une des nombreuses activités de découverte de la mousse végétale.

Les japonais sont absolument fascinés par la mousse, et les gorges d’Oirase en abritent environ 300 variétés. Pour être au plus près de l’action, optez pour l’excursion matinale appelée “Moss Watching Tour”, équipé d’une loupe !

#3_0010_三乱の流れ (2)

#3_0011_苔さんぽ (3)

Durant l’hiver, place aux balades à raquettes et aux excursions à la découverte des belles cascades glacées.


17h

Prenez une serviette dans votre chambre et allez à l’onsen de l’hôtel. Il y a deux bains intérieurs, mais la vedette est le bain extérieur tout rond au-dessus de la rivière.

#3_0013_Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel Hot Spring Summer1

#3_0014_八重九重の湯 (2)

Prélassez-vous dans les eaux chaudes du bain, provenant du tout proche mont Hakkoda, et écoutez le doux clapotis du cours d’eau en contrebas.


19h

Pour le dîner, offrez-vous une expérience gastronomique au restaurant Sonore qui propose une cuisine française. L’apéritif vous sera servi en terrasse aux abords du cours d’eau.

french-restaurant

Ou bien optez pour l’Aomori Ringo Kitchen, immense buffet proposant une cuisine japonaise et occidentale, le tout fraîchement préparé.

Aomori-Ringo-Kitchen

restaurant

Munissez-vous d’un plateau à 9 compartiments pour un premier tour de piste, et à vous les sashimis, les cassolettes de fruits de mer, les gâteaux de riz mochi ou bien encore la tarte aux pommes “ringo”. Puis resservez-vous !


21h

Direction le bar pour vous installer confortablement dans l’une des chaises longues ou canapés avec vue sur la forêt illuminée.

#3_0002_Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel 5

Que diriez-vous d’un whisky japonais pour terminer la soirée en beauté ?




8h

L’Aomori Ringo Kitchen propose également un somptueux buffet pour le petit-déjeuner: œufs et bacon, croissants et confiture, ou bien poisson et miso.

terrace

Vous pouvez également commencer la journée sur la terrasse qui donne sur la rivière en contrebas en dégustant une généreuse bento box.


10h

L’heure d’explorer les gorges d’Oirase. Si vous ne vous êtes pas inscrit à l’une des activités, enfilez vos chaussures de randonnée et prenez le sentier en direction du lac Towada. Comptez 4 à 5 heures de marche, moins si vous prenez l’une des navettes gratuites de l’hôtel ou l’un des bus locaux à différents points du trajet.

Sur votre chemin, vous croiserez pas moins de 14 cascades, dont Choshi Otaki,  impressionnante par sa largeur, ou bien Kumoi no Taki, cascade rugissante caractérisée par ses deux terrasses.

Choshi-Otaki

Le sentier monte doucement le long de la rivière jusqu’à l’arrivée au lac Towada, impressionnante caldeira double, connue pour ses eaux cristallines. À partir de là, vous pourrez rallier en bateau le petit village de Yasumiya afin d’admirer la quasi infinie vie de la faune et de la flore tout autour du lac.

lake-towada

Yasumiya est un sympathique petit village à l’atmosphère décontractée. C’est l’endroit idéal pour terminer la journée, en se baladant le long de la plage, en visitant le sanctuaire de Towada en haut de la colline, et en goûtant à la cuisine locale proposée sur les nombreux stands de rue, comme les brochettes yakitori ou shioyaki au poisson.

Vous pourrez monter à bord d’un bus depuis le village pour rentrer à l’hôtel et profiter d’un bain bien mérité dans les sources thermales chaudes de Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel.